Le cycle de la chèvre

On dit qu’une chèvre est saisonnée, contrairement aux vaches qui peuvent être en chaleur toute l’année. La chèvre rentre en chaleur quand les jours diminuent, c’est-à-dire à partir de la mi-août jusqu’à la fin octobre, voire jusqu’à la mi-décembre pour les retardataires. La gestation dure 5 mois, ainsi les premiers cabris naissent courant janvier, et les petits derniers arrivent en mai. Les petits sont nourris au lait pendant 2 mois et demi puis après passent au foin comme les grands. La mise bas déclenche la lactation. Une chèvre qui n’a pas eu de cabri ne peut pas avoir de lait. La lactation dure entre 9 et 10 mois. Elles se reposent 2 à 3 mois avant de refaire une lactation l’année d’après, c’est le tarissement.

ferme-des-capricieuses-cycle-de-la-chevre

Il est possible de “tromper” la chèvre, afin de décaler la production laitière. On dit qu’elles sont désaisonnées. Cela a pour intérêt de produire du lait quand les autres ne produisent plus. La grande majorité des élevages utilisent les hormones pour décaler les chèvres, mais il existe un moyen plus naturel qui consiste à éclairer le bâtiment le matin et le soir pour mimer les jours longs, et comme ça quand on arrête l’éclairage, les jours diminuent pour les chèvres et elles rentrent alors en chaleur, on appelle ça le programme lumineux.

Qu’en est-il de la production ?

La production laitière n’est pas régulière sur l’année, on voit un pic de production un mois après la mise bas, puis la production diminue progressivement, c’est pour cela que l’on parle souvent de production pour une lactation. Suivant les élevages, cela peut aller du simple au double, soit de 500 L/chèvre/an (soit 2,5 L/jour au pic) à 1000 L/chèvre/an (soit 5 L/jour) pour les élevages plus techniques. Dans les élevages industriels, on peut monter jusqu’à 1200 L/chèvre/jour (soit 6 L/jour).

N’oublions pas qu’elles produisent aussi des cabris. Une primipare (première lactation) produit en moyenne 1 cabri, alors qu’une multipare (plusieurs lactations) produit en moyenne 2 cabris. Ça peut aller du simple aux quadruplés (mon Mojito est issu d’une portée de 4 et ils étaient tous en pleine forme, mais ceci reste rare). Un cabri issu d’une portée simple fait entre 5 et 7 kg, ceux issus d’une portée multiple font plutôt entre 3.5 kg et 5 kg.

Est-ce-que c’est vrai que les chèvres mangent tout ?

Oui, une chèvre c’est très curieux, donc ça essaye de tout goûter : les habits, les cheveux, les papiers… Tout ce qui est à hauteur de bouche. Mais quand on met du foin qui n’est pas d’une excellente qualité, elle n’en mange pas un brin : la chèvre est un animal qui trie énormément.

Contrairement à la brebis, qui mange la tête en bas, la chèvre, elle, mange la tête en l’air. Même si aujourd’hui, la plupart des chèvres sont sorties sur prairies, le repas par prédilection de ces dames sont les arbres et arbustes. Gare à votre jardin, car pour elles, c’est un vrai festin !

La ration de base d’une chèvre se constitue de foin et de concentrés. Le foin est de la prairie ramassée et séchée, ça peut être également une légumineuse donnée pure (luzerne, sainfoin, … ). Les concentrés sont souvent un mélange de céréales. En moyenne une chèvre mange 3 kg de foin et de 400 g à 1,2 kg de concentrés suivant les élevages.

Est-ce-que c’est vrai que les chèvres puent ?

Comme tous les animaux, la chèvre a son odeur et le bouc aussi. En période de reproduction, Monsieur a tendance à forcer sur le parfum le matin en se levant !